Mandela : le leader qui a aidé à bouter la poliomyélite hors de la Région africaine

Luis Giay, alors président du Rotary, remettant une broche PolioPlus à Nelson Mandela lors du lancement de la campagne « Bouter la polio hors d’Afrique »en Afrique du Sud, en 1996. © Photographie offerte par le Rotary International, avec l’autorisation de la Fondation Nelson Mandela

L’on ne saurait expliquer comment l’Afrique a éradiqué la poliomyélite sauvage sans se référer à la campagne « Bouter la polio hors d’Afrique ». Lancée en 1996 par le leader africain Nelson Mandela, avec le concours du Rotary, cette campagne a marqué un tournant décisif dans l’éradication de la poliomyélite en Afrique. La campagne a fait évoluer les mentalités, drainé des fonds et mobilisé des administrations et des populations entières. Son impact était alors, et reste aujourd’hui, sans précédent.

Vers la fin des années 1990, d’innombrables ballons de football estampillés « Kick polio out of Africa », du nom de la campagne « Bouter la polio hors d’Afrique », rebondissaient sur les aires de jeux des écoles, sur les terrains poussiéreux et même sur les grands stades d’Afrique. Il était question, à chaque fois que le ballon rebondissait, de rappeler au quotidien l’importance d’enrayer la maladie invalidante que constitue la poliomyélite. Normalement prévue pour se dérouler lors des matchs de football, la campagne visant l’éradication de la poliomyélite a vu son spectre s’élargir et a été reprise par les Africains, avec la même passion.

 

Au début de la décennie, ce niveau d’engagement était presque inimaginable. Malgré l’engagement mondial en faveur de l’éradication qui a été pris au cours de l’Assemblée mondiale de la Santé en 1988, les progrès accomplis en Afrique étaient fragmentés. En effet, certains pays avaient réalisé de grands bonds vers l’avant, soutenus par de solides programmes de vaccination systématique qui existaient déjà. Pratiquement tous les pays étaient confrontés à d’autres priorités sanitaires nationales. La poliomyélite était présente dans la plupart des pays africains, paralysant chaque année près de 75 000 enfants sur le continent.

Cette situation a changé en 1996. Dans un premier temps, lors d’un sommet de l’Organisation de l’unité africaine (devenue plus tard l’Union africaine) tenu en juillet au Cameroun, les chefs d’État de tout le continent ont adopté à l’unanimité la « Déclaration de Yaoundé » portant sur l’éradication de la poliomyélite en Afrique. Après avoir trop souvent été négligée dans les programmes nationaux, la poliomyélite est devenue une question d’importance transcontinentale.


Par ailleurs, la poliomyélite a été portée sur la scène mondiale lorsque le Rotary International a pris attache avec Nelson Mandela, alors Président de la République d’Afrique du Sud et symbole d’espoir du continent. En août 1996, Nelson Mandela a lancé, aux côtés du président Luis Giay du Rotary, la campagne « Bouter la polio hors d’Afrique ». Quelques mois plus tard, tous les pays avaient adhéré à cette initiative et le volume des financements a commencé à s’accroître. Nelson Mandela a ainsi réussi à transformer l’engagement politique de Yaoundé et l’unité qui s’en dégageait en un mouvement populaire qui a rallié non seulement les hommes politiques et les organismes de santé, mais aussi tout le monde, des icônes du sport jusqu’aux écoliers.

Selon le Dr Deo Nshimirimana, qui a travaillé avec le Programme d’éradication de la poliomyélite de l’OMS pendant de nombreuses années et qui avait occupé le poste de directeur de la Vaccination et de la mise au point des vaccins au Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique, la campagne « Bouter la polio hors d’Afrique » a entraîné un changement d’attitude sur le continent. 

Grâce au financement des donateurs, les gouvernements ont investi leur énergie et leurs ressources dans l’organisation de stratégies d’éradication très efficaces, ce qui a permis aux équipes de lutte contre la poliomyélite de réaliser des progrès rapides. Le Dr Pascal Mkanda, coordonnateur du Programme d’éradication de la poliomyélite pour la Région africaine à l’OMS, travaillait à l’époque au ministère de la santé de son Malawi natal. « Nous avons commencé à voir de moins en moins de cas de poliomyélite lorsque nous avons vraiment commencé à mener ces campagnes », fait-il observer. En effet, selon le Dr Mkanda, « ce fut un moment où nous avons réalisé que cela était possible, que nous pouvions éradiquer la poliomyélite ».

 

L’élan suscité par cette campagne s’est poursuivi jusque dans les années 2000, soutenant les efforts d’éradication de la poliomyélite et d’autres priorités de santé publique. Les ballons de football se sont dégonflés depuis longtemps certes, mais l’espoir suscité par la campagne « Bouter la polio hors d’Afrique » reste intact. 


Avec la volonté politique, même l’inimaginable peut être réalisé.

Nelson Mandela administrant une dose de vaccin antipoliomyélitique oral à un enfant lors du lancement de la campagne « Bouter la polio hors d’Afrique » en Afrique du Sud, en 1996. © Photographie offerte par l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite, avec l’autorisation de la Fondation Nelson Mandela

Un vaccinateur bénévole charge des refroidisseurs de vaccin de la campagne « Bouter la polio hors d’Afrique » dans une camionnette lors d’une journée nationale de vaccination au Ghana, 1997. © Photographie offerte par le Rotary International

Des vaccinateurs bénévoles se rendent dans le camp de réfugiés de Bredjing, dans l’est du Tchad, où vivent plus de 35 000 réfugiés de la région soudanaise du Darfour, pour distribuer des vaccins antipoliomyélitiques aux enfants réfugiés, 2004. © Jean-Marc Giboux/Rotary International

Salum Said, 14 ans, paralysé des deux jambes par la poliomyélite, pendant un cours dans la ville de Zanzibar, capitale de Zanzibar, en 1996. En 1996, plus de 75 000 enfants étaient paralysés chaque année par la poliomyélite sauvage. © UNICEF

Logo « Kick Polio out of Africa » sur les boîtes de vaccination utilisées lors d’une campagne de vaccination synchronisée entre l’Angola, le Congo et la République démocratique du Congo ciblant 23 millions d’enfants, 2011. © Fondation Bill & Melinda Gates

Nelson Mandela administrant une dose de vaccin antipoliomyélitique oral à un enfant lors du lancement de la campagne « Bouter la polio hors d’Afrique » en Afrique du Sud, en 1996. © Photographie offerte par l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite, avec l’autorisation de la Fondation Nelson Mandela

Un agent de santé transporte une boîte de vaccins estampillée « Bouter la polio hors d’Afrique » en route pour participer à une campagne nationale de vaccination contre la poliomyélite à Freetown, en Sierra Leone, au cours de laquelle 330 000 enfants ont été vaccinés. © UNICEF

Un groupe de vaccinateurs et de superviseurs bénévoles en déplacement au troisième jour d’une campagne nationale de vaccination à Bamako (Mali), 2005.  © Rotary International

Une équipe de vaccinateurs bénévoles avec des boîtes réfrigérantes estampillées « Bouter la polio hors d’Afrique » font une pause lors d’une campagne de vaccination porte-à-porte dans le nord de l’État de Kano en 2004, dans le cadre d’une série de journées nationales de vaccination après une résurgence des flambées épidémiques de poliomyélite. : © UNICEF

Un vaccinateur bénévole fait du porte-à-porte lors d’une campagne nationale de vaccination « Bouter la polio hors d’Afrique » dans la région du Tigré en Éthiopie en 2004, au cours de laquelle quelque 100 000 bénévoles et agents de santé ont administré le vaccin antipoliomyélitique à 21 millions d’enfants. © UNICEF

Une affiche de campagne de vaccination « Bouter la polio hors d’Afrique » en amharique, en Éthiopie.© OMS

Des vaccinateurs bénévoles à Kananga, en République démocratique du Congo, font du porte-à-porte et se rendent sur les marchés lors d’une vaste campagne nationale de vaccination en République démocratique du Congo qui a permis d’atteindre 11 millions d’enfants en août 2000. Leurs T-shirts portent le thème de la Campagne « Bouter la polio hors de la République démocratique du Congo ». © UNICEF

un vaccinateur bénévole empile des boîtes réfrigérantes de vaccins estampillées « Bouter la polio hors d’Afrique » en préparation d’une journée nationale de vaccination au Kenya, 2004. © Photographie offerte par le Rotary International

Scroll to Top